Skip to main content

Comprendre la distinction entre un business model et un business plan est essentiel pour la réussite d’une entreprise. Agence THRIVE, au travers de cet article, éclaircit les différences entre ces deux concepts souvent confondus mais bien distincts, et complémentaires ! Nous explorerons leurs objectifs, leurs contenus, et des solutions pour les établir et les valider. 

Le business model : pour définir le modèle économique de l’entreprise  

Définition du concept

Le business model, également appelé modèle économique, ou encore modèle d’affaires, représente le mécanisme de création de valeur d’un projet entrepreneurial. En d’autres termes, il est la fondation sur laquelle une entreprise construit sa stratégie pour générer des revenus et réaliser des profits. Il décrit la manière dont l’entreprise crée de la valeur pour ses clients, capte cette valeur, et se positionne de manière compétitive dans son écosystème. Cela inclut les mécanismes de tarification, les segments de clients ciblés, les canaux de distribution, et les relations avec les clients. Vous pouvez utiliser la célèbre matrice du Business Model Canva pour le construire. Il constitue en fait, une déclinaison de la stratégie globale.

Exemples de business model 

Il existe une diversité de modèles économiques, qui s’adaptent à l’objet de l’entreprise, au(x) produit ou service qu’elle offre, à la cible visée, etc. Voici quelques exemples : 

  • le modèle d’abonnement : les clients paient des frais récurrents (mensuels ou annuels) pour accéder à un produit ou un service, à l’image de Netflix ou Spotify ; 
  • le modèle freemium : une version de base du produit ou service est offerte gratuitement, avec des fonctionnalités avancées disponibles moyennant un coût supplémentaire comme Dropbox ou LinkedIn ; ou le modèle freemium avec publicité pour lequel la version payante supprime les publicités, comme YouTube ; 
  • le modèle e-commerce : repose sur la vente de produits ou services directement aux consommateurs via une plateforme en ligne comme Amazon ou Etsy ; 
  • le modèle de licence, comme Microsoft Office ou Adobe Creative Cloud qui vendent des droits d’utilisation d’un logiciel pour une période définie ; 
  • le modèle de franchise : dans ce cas, une entreprise (le franchiseur) accorde à une autre partie (le franchisé) le droit de mener des affaires sous son nom et son modèle commercial, comme McDonald’s ou Subway par exemple ; 
  • le modèle de vente directe : les produits sont alors vendus directement aux consommateurs, en magasin physique ou par l’intermédiaire de représentants de la marque comme Tupperware ; 
  • enfin le modèle de courtage qui consiste à mettre en relation deux parties (acheteurs et vendeurs) et à prendre une commission sur la transaction, comme le service Uber ou les courtiers en assurance par exemple. Ou bien le modèle marketplace qui consiste à générer des revenus via une plateforme qui facilite les transactions entre acheteurs et vendeurs tiers, en prenant une commission sur chaque vente comme Airbnb ou à nouveau Amazon.

Vous l’aurez compris, à l’instar du bien connu Amazon, il est possible de combiner plusieurs modèles d’affaires pour générer des revenus de différentes manières. Licence + abonnement ; e-commerce + marketplace ; vente directe + franchise ; etc. Cela peut aussi permettre à une même entreprise d’atteindre différents segments de marché et de créer une proposition de valeur plus robuste. 

Le business plan : pour planifier la stratégie

Définition du concept 

Le business plan, que l’on pourrait traduire par plan de mise en œuvre, est quant à lui un document détaillé qui décrit les objectifs spécifiques d’une entreprise et les stratégies envisagées pour les atteindre. Bien qu’il n’existe pas de modèle type pour le construire, il comporte généralement deux parties principales. La première, appelée partie rédactionnelle ou narrative, décrit le projet de manière narrative. La seconde partie, le prévisionnel financier, traduit le projet en chiffres. Ces deux volets sont complémentaires et résument le cheminement du projet ainsi que sa rentabilité financière. Créer un business plan est essentiel pour lancer son entreprise et est souvent utilisé pour convaincre des investisseurs et des partenaires potentiels de la viabilité et du potentiel de l’entreprise.

Composants principaux d’un business plan

Comme évoqué, il n’existe pas de template universel pour créer son business plan. Toutefois, il convient d’y faire apparaître un certain nombre d’informations pour qu’il soit complet et permettre à leurs lecteurs (investisseurs ou partenaires), de comprendre l’objectif de l’entreprise et comment il sera mis en œuvre. Voici une liste non exhaustive des éléments à intégrer : 

  • un résumé exécutif qui contient une présentation de l’entreprise, de sa ou ses missions, du ou des produits ou services proposés, de ses valeurs (et celles de son ou ses fondateurs) ainsi que le marché cible ; 
  • une étude de marché qui reflète les opportunités, menaces et dynamiques du secteur dans lequel l’entreprise évoluera ; 
  • la stratégie marketing, qui détaille comment l’entreprise va attirer et retenir ses clients (positionnement, stratégie de communication et de fidélisation, etc.) ; 
  • le plan opérationnel, qui détaille les processus, ressources et infrastructures nécessaires pour mener les opérations quotidiennes de l’entreprise qui permettront d’atteindre les objectifs financiers (structure organisationnelle, localisation et installations, équipements, gestion des fournisseurs et partenaires, stratégie de production, plan de développement à long terme notamment) ; 
  • et enfin la partie prévisions financières qui reflète les projections financières en termes de revenus, dépenses et rentabilité de l’entreprise (via un compte de résultat et un bilan prévisionnel, un plan de financement, la mise en avant du seuil de rentabilité et de scénarios financiers). 

À tout ceci, libre à vous d’ajouter tout élément que vous trouverez pertinent pour convaincre vos interlocuteurs !

Complémentarité des deux outils  

Autrement dit, le business model décrit comment vous allez générer des revenus, tandis que le business plan synthétise votre projet de création ou de reprise d’entreprise en indiquant les stratégies et moyens que vous allez mettre en œuvre pour exécuter votre modèle d’affaire. Le business model est donc une composante essentielle du business plan. Les deux outils sont donc bien distincts, mais aussi complémentaires. 

En effet, le business model apparaît dans la partie rédactionnelle du business plan. Parallèlement, il a un impact considérable sur les projections financières. En effet, il justifie des données fondamentales comme les prix de vente des produits ou services, la structure des coûts ou encore le chiffre d’affaires. 

Création, utilisation et importance des deux outils au cours de la vie de l’entreprise

Souvent, ce sont les fondateurs de l’entreprise qui créent le business model et le business plan. Parfois, des consultants externes spécialisés en business plan peuvent être engagés pour apporter une expertise supplémentaire et aider à affiner les concepts et stratégies. Les deux outils sont utilisés en phase d’idéation car ils permettent aux fondateurs de conceptualiser comment l’entreprise va fonctionner, comment elle va générer des revenus et comment elle va se différencier sur le marché et, bien entendu, servir d’outil de communication pour lever des fonds et créer des partenariats. Mais, au fur et à mesure que l’entreprise se développe, les deux peuvent être ajustés et affinés. En effet, les retours du marché et les performances opérationnelles peuvent nécessiter des ajustements pour mieux répondre aux attentes des clients et aux réalités du marché. Aussi, lorsque l’entreprise envisage de se développer en pénétrant sur de nouveaux marchés, en lançant de nouveaux produits ou en acquérant d’autres entreprises, un business plan actualisé est alors établi pour planifier ces mouvements stratégiques. Enfin, le business plan sert également d’outil de suivi et d’évaluation, en permettant aux dirigeants de mesurer les performances réelles par rapport aux prévisions et d’apporter des ajustements si nécessaire.

Faites-vous accompagner pour l’élaboration et la validation de vos business model et business plan

Comme nous l’avons évoqué, des consultants peuvent intervenir pour vous aider à choisir le meilleur business model en fonction de vos objectifs et à établir le meilleur business plan possible pour convaincre les parties prenantes à convaincre. Ce processus peut aussi intervenir via l’accompagnement par une pépinière ou un incubateur d’entreprise. Enfin, vous l’aurez compris, il faut que votre modèle d’affaire soit validé avant d’élaborer les stratégies à mettre en œuvre pour atteindre vos objectifs. Pour valider votre modèle d’affaire, vous pouvez avoir recours à une étude de marché spécifique et organiser un focus group (autrement appelé table ronde). Un focus group permet en effet de réunir des consommateurs issus de divers horizons et des experts de différents domaines si nécessaire pour échanger de manière libre, constructive et efficace sur la perception et l’impact du business model que vous avez choisi. Que vous soyez en phase de création ou de développement, contactez notre Agence THRIVE pour discuter de vos besoins et découvrir comment nous pouvons vous aider à réaliser vos ambitions entrepreneuriales ou de développement via l’organisation de focus group efficaces.

© 2019, AGENCE THRIVE