Les balises META d’une page web ou d’un article doivent être prises en compte dans une stratégie de référencement naturel. Vous n’avez pas besoin de compétences particulières pour comprendre cet article. Afin d’illustrer nos propos, nous vous proposons un tutoriel sur WordPress à l’aide de l’outil Yoast SEO. Débutons en douceur 😉

Pour ceux qui n’ont pas le temps de gérer leur stratégie de référencement naturel, vous pouvez contacter notre agence SEO à Bordeaux et Paris.

Ces balises permettent aux robots des moteurs de recherche d’inspecter votre page web ou article (crawl), de l’évaluer (niveau de qualité), de l’indexer (si votre contenu respecte les normes) et de le positionner dans les SERP (page de résultats de recherche). C’est le premier facteur que Google prend en compte afin de référencer votre page. Par conséquent, il est donc important de bien connaître leur utilité, leurs spécificités et les techniques pour bien les optimiser. A noter que ce travail n’est pas nécessaire si vous optez pour une page en no index (non référencé par les moteurs de recherche). Puisque vous demandez à Google de ne pas prendre en compte cette page dans les SERP, vous n’avez logiquement pas besoin de vous en occuper.

La gestion de vos balises META débute par le TITLE

La balise TITLE (qui n’est pas une META) correspond au titre de votre article. Elle est indiquée au sein de votre code HTML et est présente dans le titre de l’onglet dans le navigateur (à côté du favicon). Formuler un balise titre sous forme de question à un avantage fort : la position 0 sur les SERP. En effet, pour des questions courtes aux réponses courtes, Google affichera un extrait de votre contenu directement dans les SERP. Attention tout de même car vous risquez de réduire votre taux de clic si vous donnez trop d’éléments aux internautes depuis les SERP.

balises meta et position zéro su google

Une bonne gestion des balises META permet d’obtenir à moyen terme la position zéro sur Google

Astuces pour optimiser le TITLE

Ayant une place très importante dans la SEO de vos pages et de vos articles, il est important de respecter certains critères concernant ce type de balises HTML :

  • Rédigez cette balise pour les internautes : Avant de penser référencement, il est important que le titre soit orienté pour vos futurs visiteurs. Évitez donc de sur-optimiser votre Titre en y ajoutant de manière répétitive votre mot clé principal ou vos mots clés secondaires
  • Respectez la taille du titre : Utilisez moins de 70 caractères pour inciter les internautes à consulter votre page web.
  • Placez votre mot clé principal en début de titre : L’impact d’un mot en début de phrase est plus important que s’il est situé en fin de phrase. Respectez bien l’ordre des mots de votre requête principale (ou mot clé principal).
  • Soyez dans le contexte sémantique de votre article : Ne soyez pas hors sujet. Si votre titre ne correspond pas au contenu proposé, les visiteurs quitteront prématurément votre page et votre taux de rebond sera mauvais. Par conséquent, Google réduira votre position dans les SERP. Votre titre doit impérativement refléter le contenu de votre page.
  • Chaque balise TITLE est unique : Vérifiez que vos autres pages ou articles ne possèdent pas le même TITLE. Ces doublons vous seront signalés directement depuis votre espace Google Search Console.
  • Faites figurer le nom de votre entreprise (ou de votre blog) : Cela n’impacte pas spécialement votre référencement, mais permet d’alimenter votre réputation en ligne. Optimisez donc votre stratégie de marketing digital.

Derniers conseils pour votre balise TITLE

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire que la balise TITLE soit identique à votre titre H1 (la balise H1 correspond au titre principal inscris sur votre page web). Vous devez cependant bien respecter le contexte sémantique. Pour les moins travailleurs, vous pouvez utiliser votre balise TITLE en H1, Google ne vous pénalisera pas pour autant.

Exemple d’optimisation du TITLE de votre page

Prenons comme exemple une agence web qui souhaite lancer son activité sur Google. Le service phare de l’entreprise est la création de site internet. La marque se positionne sur une conception de site web rapide et peu coûteuse pour ses clients. Afin de lancer son activité, l’agence développe une page web spécifique à la promotion de ce service. Vous êtes en charge de la mise en place de la stratégie SEO. Vous avez trouvé le mot clé principal “site internet pas cher” qui peut vous générer un trafic suffisament important pour augmenter votre chiffre d’affaires.

Voici un exemple de balise TITLE SEO friendly :

gérer les balises META title sur worpdress

Respectez bien une longueur de 70 caractères et placez votre mot clé principal en début de titre.

Sur WordPress, le fameux plugin YOAST SEO vous permettra d’optimiser gratuitement vote balise TITLE et vos autres balises META. A l’inverse, pour ceux qui utilisent un autre CMS (Content Management System) ou réalisent leur site à l’aide de framework (par exemple Bootstrap), la logique de la rédaction web SEO est exactement la même. Cependant, vous pouvez utiliser d’autres plug in ou librairies. Pour les plus courageux, vous pouvez indiquer l’ensemble des balises META et TITLE directement dans votre code HTML.

Optimisez vos balises META Description

Cette balise META permet d’offrir aux internautes une description très courte du contenu présent sur votre page web. Associée à la balise TITLE, elle apporte une dimension supplémentaire.

Les règles pour travailler votre balise META Description

Tout comme la balise TITLE, les balises META Description doit suivre certaines règles de conduite afin d’aider les robots des moteurs de recherche à explorer votre page ou votre article :

  • Chaque META description est unique : Tout comme la balise TITLE, vous devez rédiger une balise META Description propre à chaque page web.
  • Respectez sa taille : Ne dépassez pas les 200 caractères, bien que cette règle ne soit pas stricte. Afin d’éviter de voir votre description coupée par le moteur de recherche, soyez vendeur en respectant le nombre de caractères d’affichage.
  • Intégrez votre requête principale en début de description : Vous commencez à bien connaître le fonctionnement des moteurs de recherche, les mots clés situés en début de phrase ont plus d’impact. Par conséquent, il est important de placer le mot clé principal au début.
  • Respectez le contenu sémantique de votre page web ou de votre article : Les internautes doivent avoir une image fidèle de ce qui les attend s’ils consultent votre contenu.
  • Donnez envie de consulter votre contenu : Un schéma simple d’optimisation consiste à faire une première phrase pour présenter votre page. Puis une deuxième phrase pour présenter votre atout majeur, votre différenciation.

Exemple d’une bonne optimisation de la balise META Description

La balise TITLE de notre exemple étant optimisée, il faut maintenant travailler la balise META Description. Donc, reprenons l’éditeur YOAST SEO et continuons avec notre cas d’agence web afin de comprendre comment modifier cette métadonnée.

Gérer les balises META Description avec WordPress et Yoast SEO

Respectez bien une longueur de 200 caractères. De même que pour la balise TITLE, placez votre mot clé principal en début de description

Les différentes règles sont bien respectées, il ne reste plus qu’a travailler votre URL et vous pourrez publier votre article.

Les balises META et les URL

Les URL (les liens) de vos pages web et de vos articles sont prises en compte par Google lors de l’indexation de contenu sur les SERP. Pour en savoir plus sur l’importance des URL, vous pouvez lire notre article sur le maillage interne.

Les techniques d’optimisation pour vos URL

Comme pour les éléments cités précédemment, il est important de trouver un bon équilibre dans votre stratégie SEO. En effet, il ne faut pas tomber dans de la sur-optimisation (c’est pénalisé par Google). Voici quelques techniques pour mettre toutes les chances de votre côté :

  • Utilisez vos mots clés pour travailler le contexte sémantique de vos URL : Personnalisez vos liens en y ajoutant votre requête principale.
  • Le lien doit être visible et compréhensible par tous : Évitez de laisser des URL telles que http://votredomaine.com/index.php?=78906554225=t44. Ces URL se retrouvent généralement lorsqu’elles sont générées dynamiquement. Ni les moteurs de recherche, ni vos lecteurs peuvent interpréter le contenu de votre page avec ce type d’URL.
  • N’utilisez pas de majuscules : Afin de conserver une cohérence dans votre lien
  • Utilisez des tirets (-) et évitez les underscores (_) : les URL sont analysées par les Googlebots. Ces derniers identifient le tiret (-) comme un espace, ce qui n’est pas le cas de l’underscore. Votre lien peut être ainsi mieux interprété par les robots d’indexation.
  • Utiliser les URL canoniques pour lutter contre le contenu dupliqué : Afin d’éviter de proposer, au sein de votre site, deux pages aux contenus similaires et aux URL différentes, vous pouvez les regrouper dans une même URL mère. Vous éviterez ainsi d’éventuelles pénalités.
  • Optimisez les URL cassées avec la redirection 301 : Si vous modifiez l’URL de l’un de vos articles déjà présent dans les SERP, il est important de rediriger l’ancienne URL vers la nouvelle afin d’éviter une erreur 404. Cette dernière nuit particulièrement à votre référencement naturel. Avec le temps, Google effacera votre ancienne URL des SERP et positionnera alors le nouveau lien.
  • Ajoutez vos URL mobiles au Sitemap : Cela permettra d’indiquer à Google qu’elles sont vos pages les plus optimisées pour mobile.

Mise en pratique de ces techniques

Grâce à l’éditeur YOAST SEO, il est très simple de personnaliser vos URL. Pour cela, il faut utiliser le champ d’édition SLUG. Continuons avec notre exemple d’agence web qui commercialise des sites peu chers :

les url dans les balises meta html

Rédigez une URL simple et compréhensible pour les internautes. Placez naturellement votre mot clé dans l’URL.

Après l’optimisation des balises META, du TITLE et de l’URL, vous pouvez diffuser votre article. Pensez également à optimiser votre rédaction web SEO avant de publier votre article ou votre page web.

Bonus : Qu’en est-il de la balise META Keyword ?

La META keyword n’est aujourd’hui plus prise en compte par les robots d’indexation. Cela est dû notamment aux nombreuses tentatives de spam qui utilisaient le META keyword en injectant un volume de mots important, ne reflétant ainsi pas le contenu réel de la page. De plus, si vous listez l’ensemble de vos mots clés stratégiques dans cette META, elle sera visible par l’ensemble de vos concurrents depuis votre code HTML (option inspecter l’élément sur Google). Il est donc préférable de ne pas s’en occuper.

Pour conclure

Vous connaissez maintenant les règles d’optimisation des balises META et TITLE. Il ne vous reste plus qu’à pratiquer pour approfondir votre maîtrise et devenir un expert SEO.

N’hésitez pas à partager cet article à vos amis et aux passionnés de SEO. Si vous avez besoin de questions complémentaires, vous pouvez nous contacter.

A bientôt pour de prochains conseils

Join the discussion 6 Comments

Leave a Reply

© 2019, AGENCE THRIVE