Le maillage interne (tout comme les liens externes) est d’une importance capitale pour votre référencement naturel. Le linking interne consiste à lier dans votre site internet, une page A avec une page B. Il définit ainsi l’architecture et donc la manière dont est organisé un site internet. Prêt à comprendre comment optimiser rapidement votre site web ou vos articles ? C’est parti ! 🙂

Si vous souhaitez déléguer la mise en place et l’entretien de votre stratégie de référencement naturel, vous pouvez faire appel à notre agence SEO à Bordeaux et à Paris.

Le maillage interne pour votre SEO : la technique de jus de lien

Le jus de lien est une notion très importante à comprendre dans le domaine du référencement naturel. Les algorithmes de Google et des autres moteurs de recherche explorent un volume titanesque de liens chaque jour. C’est grâce aux URL que Google parvient à explorer une grande partie des contenus diffusés sur internet.

Par le biais du maillage interne, Google peut analyser l’ensemble des pages de votre site internet. En l’aidant dans son travail d’analyse, Google vous le rendra par un meilleur référencement naturel sur vos requêtes principales et secondaires. Optimiser le référencement de son site web, c’est un peu comme devenir le meilleur ami de Google. Vous devez comprendre, son fonctionnement, ses attentes et ses besoins.

maillage interne très improtant pour le référencement naturel

Les Googlebots analysent chaque contenu en explorant l’URL de la page concernée. Grâce au maillage interne, les bots peuvent explorer le contenu des pages connexes à la première page visitée.

Grâce aux URL, les bots analysent ensuite le contenu d’une page. Dès lors, le site est ensuite indexé dans la base de données du moteur de recherche (excepté pour les sites à sujets sensibles tels que la drogue, le sexe et la violence, bien que certains y parviennent). Dès qu’un site est indexé, il est affiché dans les pages de résultats de recherche (SERP) lorsqu’un internaute réalise une requête.

Avantage du linking interne 

L’objectif d’un bon maillage interne est d’offrir à vos visiteurs un chemin de navigation idéal. En vous focalisant sur le parcours utilisateur, vous permettez à vos visiteurs d’explorer simplement différents contenus web de votre site internet. Vous apportez ainsi d’importants compléments d’informations à leur questionnement initial. Au niveau des statistiques, vous permettez ainsi d’augmenter le temps de connexion d’un utilisateur sur votre site web et réduisez drastiquement le taux de rebond. En effet, les utilisateurs curieux pourront ainsi explorer vos différents contenus et consulteront plusieurs pages durant une même session de connexion.

En plus de cela, vous permettez aux Googlebot de parcourir efficacement l’ensemble de votre contenu. Plus le chemin d’exploration est fluide, mieux vous serez compris par Google. Par conséquent, vous mettez toutes les chances de votre côté d’être bien référencé sur votre mot clé principal. Le linking interne permet également de soutenir une page principale en créant un cocon sémantique grâce aux pages de second niveau. Chaque page (ou article) possède un mot clé. Les requêtes principales des pages de second niveau permettent donc de doper la requête principale d’une page de premier niveau (et vice-versa). Cette stratégie de cocon sémantique fonctionne aussi bien pour un article.

Explication du jus de lien en image 

explication du jus de lien et du maillage interne en SEO

Le jus de lien permet de distribuer une partie de l’efficacité SEO d’une page A vers une page B.

Cette image est régulièrement utilisée pour expliquer la notion de jus de lien. Lorsqu’un lien d’une page A pointe vers une page B, il y a un transfert de PageRank

(indice de confiance Google sur 10 points). C’est-à-dire que la page A distribue 100% de son jus à la page B (soit une dose de confiance supplémentaire pour Google envers la page B).

Établir un maillage interne permet donc de répartir de manière égale, le jus de lien d’une page A vers une page B, C, D, etc. La notion de répartition égale est très importante. Si vous distribuez du jus à 100 pages, chaque page bénéficiera donc d’un gain de confiance supplémentaire de 1%. En revanche, si vous distribuez le lien à trois pages de second niveau, chacune bénéficiera de 33% du PageRank de la page A. Afin d’optimiser le référencement naturel de vos articles, il est donc important de créer des ponts grâce aux ancres et aux liens internes. Cela permettra d’établir une symbiose dans votre arborescence et de répartir ainsi à l’ensemble de vos articles connectés, un boost SEO supplémentaire.

 

Les techniques pour optimiser votre maillage interne

En plus de l’optimisation de vos balises META, il faut travailler le maillage interne. Pour respecter une répartition de jus de lien efficiente, voici quelques précieux conseils pour vos articles et vos pages :

  • La distribution de jus de liens doit se faire entre les pages bénéficiant d’un même cocon sémantique. C’est-à-dire, que les mots clés de chaque article concerné doivent porter sur le même sujet. Ne connectez pas un article sur les « Bébés » avec un article sur les « offres d’emploi ».
  • Optimisez bien vos ancres : Nous vous expliquons les bonnes pratiques dans la partie « Les ancres et liens externes ».
  • Liez en profondeur vos articles. Un article A redirige le lecteur vers un article B qui redirige à son tour vers un article C et ainsi de suite.

Ne négligez pas le maillage interne. Cela permettra de booster des articles web moins consultés grâce au bon référencement de vos articles vedettes.

 

Liens externes et gestion des ancres

L’ancre d’un lien définit le texte cliquable visible par le lecteur. C’est le support du lien hypertexte. Le plus souvent, cette zone est mise en avant par une couleur ou un surlignement.

Fonctionnement de l’ancre dans le maillage interne et les liens externes

Elle permet d’indiquer au visiteur qu’il a la possibilité de cliquer pour consulter une source intérieure ou extérieure à votre contenu texte. Elles jouent un rôle important dans le référencement naturel de votre page web. Elles permettent notamment d’apporter une qualité supplémentaire à votre article web. Cette étape intervient durant votre rédaction web.

texte des ancres dans le linking interne

Lorsqu’un mot est cliquable par l’utilisateur, le mot affiché dans le contenu texte est appelé “Ancre”. Dans un code HTML on indique l’URL de destination et le texte a afficher pour le visiteur.

Google apprécie tout particulièrement les liens externes. En effet, lorsque les Googlebots explorent les contenus présents sur internet, ils remontent chaque lien et arrivent à explorer une vaste partie du web grâce à cette technique (en plus des envois de Sitemap réalisés par les webmasters). D’où l’importance (en plus des liens sortants) de disposer de liens entrants (backlinks) pointant vers vos propres pages.

De plus, Google prend en compte l’ensemble de vos liens externes afin d’enrichir le contexte sémantique de votre article. Les ancres viennent donc impacter votre domain authority (indice de confiance qu’accorde google à un contenu). Plus votre domain authority est élevé (indice sur 100 points), plus vos pages se positionnent haut dans les SERP.

Optimiser les ancres de son maillage interne et de ses liens externes

optimiser les liens internes et les liens externes

Comme beaucoup de variables en référencement, il est important de bien optimiser les ancres sans tomber dans de la sur-optimisation, pénalisée par Google. Certaines personnes mettent en place des stratégies de bombardement Google (Google Bombing) en diffusant un volume important de liens sortants au sein de leur page web. Mais l’arrivée de l’algorithme PENGUIN en avril 2012 permet de lutter contre l’utilisation abusive des liens sortants de mauvaise qualité.

Google attribue donc des pénalités manuelles aux contenus misant sur ces techniques de SEO Black-Hat (non respect des normes imposées par les moteurs de recherche). D’un point de vue SEO, l’ancre HTML doit respecter certaines règles. Dans un premier temps, il faut varier les sources que vous utilisez. On appelle cela, des profils de liens. Ce profil doit comporter plusieurs éléments :

  • Des liens (URL) avec votre mot-clé principal et des URL avec vos mots-clés secondaires : cela permet d’enrichir le contexte sémantique de votre contenu
  • Une diversité des sources : utilisez des liens pointant vers des blogs, des médias, des sites spécialisés
  • Des sources de confiance pour Google : des URL bénéficiant d’une Page Authority et d’un Domain Authority élevé (indice de confiance sur 100 points). Vous pouvez utiliser l’outil gratuit MOZ EXPLORER afin d’obtenir les indices nécessaires à vos recherches.

Travailler la rédaction des ancres SEO

En ce qui concerne la rédaction des ancres, voici les quelques éléments indispensables pour votre stratégie de référencement naturel :

  • Nommez des ancres avec votre mot clé principal
  • Attribuez vos mots clés secondaires
  • Citez les noms des sources (les marques ou noms de blog)

En variant ainsi vos ancres, vous apportez une nouvelle fois des informations de qualité lors du crawl des Googlebots. Afin de bien comprendre le profil de liens idéal, voici un exemple très simple :

maillage interne et profil de liens

Regroupez vos sources en analysant leur indice de confiance Google.

Quant au lecteur, il est primordial d’inciter le clic. En effet, envoyer du trafic au lien sortant permet de crédibiliser la présence de l’ancre dans votre contenu. Cela permet donc à Google d’identifier l’intérêt des internautes et l’utilité de l’ancre au sein de votre article.

Pour votre maillage interne et vos liens externes, pensez au Dofollow et Nofollow

Cette notion concerne les liens entrants et sortants de vos pages web :

  • Un lien dofollow : Vous indiquez au moteur de recherche que le lien doit être suivi et par conséquent pris en compte dans le crawl des bots
  • Un lien nofollow : Vous précisez à Google qu’il ne doit pas suivre ce lien. Par conséquent, celui-ci n’est pas pris en compte dans votre référencement.

Pour ce qui est des sources citées dans votre contenu texte, il est recommandé de les laisser en Dofollow afin de conserver l’avantage SEO procuré par le lien. Sinon, aucun intérêt à créer des profils de lien pertinents. En revanche, pour les liens disposés en commentaires de vos articles web par vos lecteurs, il est plus judicieux de les mettre en nofollow en raison des nombreux spams présents sur internet. Si la source est de mauvaise confiance pour Google, elle viendra impacter négativement votre SEO.

Si vous utilisez un CMS (Content Management System) tel que WordPress, de nombreux plug in vous aident à mettre en place ces balises. Sinon, agissez directement au niveau du code HTML de votre page web pour intégrer les règles dofollow et nofollow.

En conclusion

Réfléchissez à votre stratégie de maillage interne et de liens externes dès la rédaction de votre article. Vous gagnerez en pertinence dans le choix de vos pages internes connexes et dans le choix de vos sources extérieures. Dressez des profils de liens et surtout vérifiez régulièrement vos sources au cas ou certaines sont devenues black-listées par Google et les autres moteurs de recherche.

Nous espérons que vous avez bien compris ces notions essentielles dans le référencement naturel d’un site internet. N’hésitez pas à nous contacter pour toutes informations complémentaires.

Join the discussion 8 Comments

Leave a Reply

© 2019, AGENCE THRIVE